Accelérateur d'innovations

Manager et accélérer les projets d'innovation

Fusion acquisition entre Bouygues Télécom et Orange?

La nouvelle est tombée ! Bouygues Télécom « intéressé par tout schéma qui lui permettrait de conforter son ancrage durable dans les télécoms, …pour explorer toute éventuelle opportunité » est en discussion avec Orange.
20 ans après la création de TPS, où France Télécom et TF1 étaient déjà partenaires, 12 ans après la tentative avortée d’une fusion de leurs branches de télévision IP dans Maligne TV, les tentatives de rapprochement entre Orange et Bouygues Telecom reprennent. Sommes-nous cette- fois-ci dans un processus de fusion acquisition qui ira à son terme?

En 20 ans le contexte a changé!

Et cette fois-ci, le coup d’essai risque d’aboutir…car en 20 ans le contexte a changé !
Avec près de 28.2 millions d’abonnés mobile à fin septembre 2015, Orange reste le plus gros opérateur télécom de France, tandis que, malgré une croissance à la hausse, Bouygues Télécom se targuait de 11.6 millions de clients.
Quant au fixe, l’apport de 2.7 millions de clients de Bouygues Télécoms aux 33.2 millions d’Orange placerait l’entité nouvelle devant tous ses concurrents.
Face à la fusion SFR/Numericable et aux acquisitions de droits dans le sport et les médias du Groupe Altice, une synergie entre Orange et Bouygues Télécom/TF1aurait tout son sens.
Ce rapprochement ne risque pas d’être retoqué par la Commission Européenne. On imagine aisément que dans le deal et pour passer les fourches caudines des régulateurs de Bruxelles, le Groupe Illiad se verrait proposer le rachat des réseaux de Bouygues Telecom. Là aussi, c’est une aubaine pour Orange qui est accusé par les autres acteurs de faire le lit d’Illaid avec leur accord de itinérance.

La voix est quasi gratuite, le contenu est d’or!

La voix est devenue quasi gratuite dans la téléphonie grâce à l’irruption des acteurs globaux que sont Viber, Whatsapp, Skype, Messenger et tous les autres. Soutenus massivement par les GAFAS notamment, ces services gratuits se sont peu à peu installés dans les usages, notamment de la jeune génération.
Le marché français des contenus resté jusque récemment encore très épargné, a connu avec la fusion SFR/Numéricâble et l’arrivée des Netflix une dynamique qui impose à Orange, Bouygues et TF1 de rechercher des alliances stratégiques.
La complémentarité entre TF1/Bouygues Télécom d’une part et Orange d’autre part saute aux yeux : N°1 du contenu audiovisuel de masse auréolé du succès de passage en clair sur la TNT de LCI, la chaine d’information continue, l’expertise de l’un dans les contenus saura remplir les tuyaux de l’autre pour le bonheur de leurs clients.

Le monde pour champ de jeu.

Très réticent à jouer global hors de son cœur de métier, le Groupe de BTP n’a tenté aucune extension hors de l’Hexagone. Avec ou sous la houlette d’Orange pour qui l’Afrique est devenu un territoire de croissance particulièrement dynamique. « En Afrique et au Moyen-Orient, la progression de la base-clients mobile reste soutenue, avec +10,0 millions de clients supplémentaires sur un an à base comparable (+9,8%) et Orange Money compte 15,5 millions de clients au 30 septembre 2015 (+37% sur un an). » selon les résultats consolidés au 3eme trimestre 2015 (source  site www.orange.com).
Avec l’arrivée de la TNT et du haut débit en Afrique, l’union des deux opérateurs permettra d’ouvrir, au monde, le champ de jeu de Bouygues Telecom/TF1. Les contenus de TF1 pourront mieux s’exporter à l’international.

Fusion acquisition ou pas?

2016 s’ouvre pour les deux géants français des télécoms sous de bons augures….Espérons, pour une fois, que les discussions ne s’arrentent en chemin…L’avenir nous le dira.

 

Leave a Comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.